Sommaire

La culture hors sol, appelée aussi hydroponie ou hydroculture, est sans aucun doute un espoir pour nourrir l'humanité d'ici à une cinquantaine d'années. En quoi consiste cette culture sans terre et quels sont ses avantages par rapport à la culture traditionnelle ? Peut-on pratiquer la culture hors sol chez soi, à l'intérieur ?

Voici tous les éléments de réponse sur un mode de culture intelligent, économique et écologique.

Définition de la culture hors sol

La culture hors sol est un mode de culture qui était déjà utilisé par les Aztèques. Ce n'est qu'en 1850 que Liebig, scientifique germanique, entreprend des travaux de recherche pour étudier le comportement nutritionnel des végétaux. On appelle la culture hors sol hydroponie et parfois aussi hydroculture.

Le terme "hydroponie" est utilisé depuis les années 30, et a été employé pour la première fois aux États-Unis. Après la mise en place de différents procédés de culture hors sol, ce n'est qu'en 1970 que le Docteur Alan Cooper applique le système NFT (Nutrient Film Technic) grâce auquel l'hydroponie commerciale a pu voir le jour.

La culture hors sol consiste à :

  • accélérer le processus de maturation de tous les végétaux, qu'il s'agisse des fruits, légumes, plantes fleuries, arbustes, plantes médicinales, etc. ;
  • cultiver des végétaux dans des substrats autres que la terre de culture : il peut s'agir d'un sable inerte par exemple ;
  • irriguer par le seul biais de nutriments indispensables à la croissance des différents végétaux.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le forçage des cultures hors sol est uniquement obtenu de façon naturelle grâce, justement, à la présence dans le sol des différents nutriments nécessaires à la survie des plantes mais pas seulement. L'hydroponie implique de réunir toutes les conditions optimales pour un jardinage réussi, à savoir :

  • la qualité des plants, quels qu'ils soient,
  • le taux d'hygrométrie,
  • l'ensoleillement,
  • la température.

Ainsi, on obtient des récoltes de qualité. 

Culture hors sol : choix du substrat

Le substrat doit être choisi avec soin en fonction des besoins des végétaux que l'on souhaite cultiver. C'est la raison pour laquelle il est indispensable de se renseigner, avant de cultiver, sur les besoins propres de chaque plant. Il existe une grande richesse de substrats, comme par exemple :

  • les matières d'origine volcanique,
  • les fibres de coco,
  • la laine de roche,
  • la perlite.

Avantages de la culture hors sol

La culture hors sol présente les avantages suivants :

  • Simple à réaliser, la culture hydroponique est réalisable par les amateurs autant que par les professionnels.
  • Économique car elle ne nécessite pas de produits fertilisants parfois onéreux, et seulement très peu de matériel.
  • Écologique car :
    • la durée de culture est plus courte que pour la culture traditionnelle ;
    • les besoins en eau sont réduits ;
    • l'emploi de produits traitants d'origine chimique - et donc polluants - n'est pas nécessaire.

Culture hors sol ou hydroponie pour une alimentation de qualité

La santé ne peut être conservée que si l'on adopte une parfaite hygiène de vie. Un peu d'activité physique, un bon sommeil, pas de tabac, pas d'alcool, une alimentation équilibrée et de qualité sont des principes à respecter pour se protéger de bien des maladies. Et pour manger sainement, l'idéal est de produire ses fruits et légumes. Seulement, tout le monde n'a ni le temps, ni l'espace nécessaire pour cultiver. La culture hors sol représente donc la solution universelle. Elle permet :

  • De cultiver facilement : dans un minimum d'espace, en campagne et en ville.
  • De cultiver à moindre coût.
  • De cultiver à l'extérieur comme à l'intérieur. Il est simplement nécessaire de distinguer les deux modes de culture hors sol, à savoir :
    • L'hydroponie active ou technique dynamique qui est le mode de culture hors sol à grande échelle : elle est certes assez onéreuse car un apport mécanique en nutriments, de la racine vers la plante, est absolument nécessaire. Elle impose la mise en place d'un flux continu d'air et d'eau dans des proportions idéales. Les éléments nutritifs sont distribués par vaporisation d'une solution spécifique et naturelle.
    • L'hydroponie passive ou technique statique de culture : elle consiste à laisser la plante puiser les nutriments dans le substrat, en fonction de ses besoins. C'est la solution recommandée si l'on souhaite cultiver hors sol à la maison.

Pratique de la culture hors sol chez soi

Cette activité de plus en plus pratiquée devient assez vite une passion car les résultats sont encourageants. De plus, nous l'avons vu, l'hydroponie est un mode de culture assez économique. Lorsque l'on n'a pas la chance de posséder un jardin, si petit soit-il, on peut tout à fait acheter un kit hydroponique pour cultiver à l'intérieur de l'habitation. Ce kit contient généralement :

  • de la laine de roche pour le substrat,
  • des billes d'argile pour un bon drainage,
  • une solution en flacon permettant d'équilibrer le Potentiel Hydrogène (ph) du substrat,
  • câblage, ampoules et réflecteur pour une parfaite luminosité.

Créer chez soi un mini jardin de culture hors sol grâce à un kit hydroponique permet :

  • D'apprendre à jardiner en famille et de donner envie aux enfants de produire eux-mêmes leurs fruits et légumes pour une meilleure alimentation.
  • De ne pas être esclave de l'arrosage ni du désherbage.
  • De produire des produits de qualité tout en les protégeant de l'assaut des insectes ravageurs et des maladies.

Différences entre culture hors sol et culture traditionnelle

Le simple fait que l'hydroponie ou culture hors sol est réalisable par tous, professionnels mais aussi néophytes en jardinage, constitue une grande différence avec la culture traditionnelle. Mais on a relevé d'autres disparités, à savoir que la culture hors sol :

  • Permet de cultiver sans risque de maladies pour les végétaux.
  • Donne des fruits, légumes et fleurs de plus gros calibre sans qu'il soit nécessaire de booster les récoltes avec des produits chimiques : c'est la qualité nutritive des substrats employés qui favorise les récoltes. En effet, la terre du jardin, non fertilisée, est moins riche que les substrats.
  • Un plant cultivé hors sol ne subit pas les méfaits liés à une météorologie extrême, tant en termes de chaleur que de pluie. En effet :
    • En cas d'excès d'eau, des trous de drainage suffisent à épargner les plantations.
    • En cas de sécheresse, les végétaux cultivés hors sol souffrent moins car les différents substrats conservent une plus grande humidité que la terre de culture.
  • Est plus économique car :
    • Pour le même volume de culture, la surface occupée est bien moins importante que dans la cas de la culture classique.
    • Elle est moins concernée par l'invasion des herbes locales (adventices). Par conséquent, la culture hors sol permet de ne pas avoir recours aux pesticides ou de réduire le temps d'arrachage des mauvaises herbes.
    • Elle nécessite moins de main-d’œuvre que la culture traditionnelle, ce qui réduit les coûts de production à grande échelle.

Pour aller plus loin :

  • Besoin de verdure à la maison ? Installez un mur végétal dans votre salon.
  • Consultez la liste des plantes cultivables en hydroculture, le matériel nécessaire et les étapes de l'installation.
  • Trouvez l'inspiration avec les 40 plans de jardin de notre guide à télécharger gratuitement.

Aussi dans la rubrique :

Mise en culture

Sommaire

Comment réaliser des semis ?

Potager semis

Réussir la plantation

Planter un potager
Voir 2 articles de plus

Divers

Voir 2 articles de plus