Sommaire

  • Produit antigerme pour pommes de terre : principe
  • Antigermes chimiques pour pommes de terre
  • Autres méthodes contre les germes de pommes de terre
  • Antigermes de pommes de terre naturels

Ces pommes de terre prometteuses, achetées en grande quantité par souci d’économie, présentent, au bout de quelques jours, les premiers signes de germination… Inutile de les jeter ! Ces germes n’altèrent en rien le goût du tubercule lorsqu’ils sont minutieusement retirés avec la pointe d’un couteau.

Cependant, il existe différentes techniques pour différer l'apparition des germes des tubercules. Le point maintenant.

Produit antigerme pour pommes de terre : principe

La période de dormance correspond à la période pendant laquelle les pommes de terre, récoltées et donc sorties de terre, sont exposées à l’air ou dans un endroit sombre et frais, avant qu’elles ne présentent leurs premiers germes.

L’objectif des produits anti-germination du commerce est de prolonger cette période de dormance afin d’éviter que les pommes de terre, destinées à la consommation, ne germent trop rapidement.

Antigermes chimiques pour pommes de terre

Présentation

Deux produits chimiques sont couramment utilisés pour éviter la germination des pommes de terre.

  • Le chlorprophame (CIPC) : cette substance chimique permet d’allonger la période de stockage de 6 à 9 mois en évitant tout risque de germination. Ce produit est vaporisé sur l’ensemble des pommes de terre après récolte.
  • L’hydrazide maléique : il s’agit d’un régulateur de croissance. Ce produit est appliqué pendant la culture même, tandis que la pomme de terre est encore en terre.

Pour les particuliers

Un dérivé d’hydrazide maléique est proposé sur Internet aux jardiniers amateurs, à appliquer par voie foliaire (arrosage des feuilles pendant la culture). La toxicité du produit est toutefois mentionnée sur l’emballage. En effet, mieux vaut éviter d'en respirer les émanations. De même il faut veiller à bien respecter les doses indiquées, et à bien brosser les pommes de terre après ressuyage…

Le chlorprophame, quant à lui, est réputé, à juste titre, cancérigène et hautement toxique. Jusqu’à récemment, il était encore commercialisé pour les particuliers sous forme de poudre à pulvériser sur les pommes de terre mais, heureusement, sa commercialisation est désormais interdite.

Pour les professionnels

Les professionnels ont toujours accès à certains de ces produits et il est très fréquent de lire la mention « traitées après récolte » sur les sacs de pommes de terre de table.

Autres méthodes contre les germes de pommes de terre

Des réflexions sont actuellement menées pour mettre au point des méthodes moins toxiques ralentissant la germination des pommes de terre.

Gaz éthylène

Certains pays, au premier rang desquels le Royaume-Uni, ont généralisé l’utilisation du gaz éthylène pour ses vertus inhibitrices de germination.

  • Le gaz éthylène induit toutefois une légère modification du goût de la pomme de terre qui deviendrait plus sucrée.
  • Par ailleurs, il colore légèrement les tubercules. Pour les pommes de terre entrant dans la composition de chips ou de frites, le gaz éthylène est donc boudé par les industriels.

Huile de menthe

La pulvérisation d‘huile de menthe dans le but de différer l’apparition des germes est de plus en plus fréquente.

  • Des résultats positifs ont été apportés par cette méthode qui peut, de surcroît, être utilisée en agriculture biologique.
  • Le coût de ce traitement est toutefois important et peu de producteurs sont aujourd’hui équipés pour généraliser cette pratique dans leurs exploitations.

Antigermes de pommes de terre naturels

Quelques moyens naturels ralentissent la germination des pommes de terre :

  • Les pommes : les pommes fruits émettent dans une certaine mesure du gaz éthylène. Placer une pomme fruit dans le cageot des pommes de terre allongera donc leur période de dormance sans que de nouveaux germes apparaissent.
  • Un tapis de fougère : au fond d’une clayette, un tapis de fougère sèche sous des pommes de terre bien aérées, dans un endroit frais et sombre, prolongera la période de dormance et repoussera les premiers germes.
  • Du charbon de bois : un ou deux morceaux de charbon de bois, mélangés aux pommes de terre entreposées dans des clayettes en bois, favoriseront l’aération des tubercules et différera la germination.

Pour en savoir plus :

Ces articles concernent aussi l'étape "Entretien du potager" :

Voir les 56 articles

Aussi dans la rubrique :

Entretien du potager

Sommaire

Arroser son potager

Arrosage du potager

Protéger contre les maladies, ravageurs des cultures et identifier les carences

Maladie du potager

Taille et autres gestes techniques du potager

Tailler les tomates

Planifier au potager

Calendrier du potager

Divers

Voir 2 articles de plus