Sommaire

Plus facile, la culture de tomates sous serre assure de belles productions. De quoi séduire les jardiniers déçus par la culture de tomates au jardin et en pots, qui s’avère délicate et aléatoire. Tour d’horizon des avantages de cette méthode et des conditions pour la mettre en place.

Pourquoi passer à la culture de tomates sous serre ?

La tomate demande beaucoup de soleil et de chaleur pour croître et mûrir. De sa plantation jusqu'à sa récolte, un soleil chaud garantit une bonne fructification qui se traduira par une abondante récolte. La tomate est ainsi sensible au gel et températures froides de début de saison. Un plant mis en terre en avril peut par exemple périr en mai pendant les Saints-de-Glace, si les températures descendent trop bas ou s'il neige.

Le semis se prépare donc sous abri, en serre chauffée. Quant à la plantation, elle doit s'effectuer aussi dans un sol réchauffé.

La tomate est également sensible aux fortes pluies qui, en claquant sur le sol, éclaboussent son feuillage de terre, ce qui peut provoquer diverses maladies cryptogamiques. Enfin, elle est souvent attaquée par le mildiou (maladie également due à des champignons pathogènes) qui se développe quand les pluies sont trop fréquentes en été.

Cultiver ses tomates sous serre permet donc :

  1. d'avoir un sol protégé du gel qui se réchauffe plus vite au printemps ;
  2. de repiquer les plants de tomates préparés sous serre chauffée dans une serre froide qui les protégera des dernières gelées du mois d'avril et mai ;
  3. d'abriter les plants des pluies trop fortes et trop fréquentes et d'éviter ainsi le développement des maladies cryptogamiques ;
  4. de profiter d'un espace plus chaud qui permet aux tomates de mûrir plus facilement et plus vite ;
  5. d’allonger la saison de récolte, les tomates peuvent en effet continuer plus longtemps à mûrir car la baisse des températures se ressent moins sous serre.

Avantages et inconvénients de la culture de tomates sous serre

La culture des tomates sous serre permet d'assurer de belles récoltes sur une plus longue période, et d'obtenir des fruits bien mûris.

En revanche, ce système de culture requiert une attention plus grande au niveau de l'arrosage. Car les tomates sous serre ne peuvent profiter des pluies naturelles. Le sol peut donc se dessécher plus vite, ce qui est également néfaste pour les tomates.

L'aération est également à surveiller, pour éviter la surchauffe à l'intérieur de la serre, et le développement de parasites qui adorent les atmosphères chaudes et confinées.

Pour cultiver des tomates sous serre, le jardinier doit veiller à aérer, arroser et récolter au fur et à mesure sans laisser de fruits pourrir sur pied.

Quel matériel pour la culture de tomates sous serre ?

La culture des tomates peut s’adapter à un simple tunnel plastique, ou à de modèles de « serre à tomates » vendus dans le commerce, dans lesquels on peut planter de deux à quatre ou six pieds de tomates ensemble. Ces modèles sont en toile plastique renforcée, de forme étroite mais assez haute pour que les pieds de tomates conduits sur tuteurs puissent grimper jusqu'à 2 m de haut environ. Ils sont conçus pour s'ouvrir et se fermer facilement. Ils peuvent s’installer au jardin, dans un patio ou encore loger sur un balcon.

Les serres en verre ou en verre et polycarbonate se chauffent avec un chauffage d'appoint ou un système de couche chaude sur résistance électrique, de façon à préparer les semis de tomates et d'autres légumes sensibles comme les poivrons, les courges, les aubergines. Ce type de serre, bien aménagé et isolé, conserve davantage la chaleur en début de saison, dès les premiers rayons de soleil. Il reste cependant plus onéreux qu'un tunnel plastique

La serre dite « froide » est également en verre, verre et polycarbonate, ou en verre et bois, ne comprend pas de système de chauffage, mais protège tout de même très bien les tomates des pluies et des dernières gelées. Gare à ses dimensions ! Elle doit être suffisamment haute pour accueillir la culture de tomates.

Lire l'article Ooreka

Culture de tomates sous serre : entretien

La culture sous serre est identique à celle pratiquée en pleine terre, sans tunnel ni serre de protection. Elle repose sur les principes suivants :

  • la terre doit être bien drainée et riche (améliorée avec du compost quand on est en pleine terre sous tunnel, dans un terreau « spécial cultures de légumes » quand on cultive en bacs sous serre en verre ou en plastique) ;
  • les pieds préparés doivent être plantés sous abri ;
  • il n'est pas obligatoire de les tailler, mais pour obtenir de plus gros fruits, quand les plants atteignent 20 cm de haut, pincez-les et laissez se développer deux tiges principales ; supprimez ensuite les gourmands, ces tiges qui apparaissent à l'aisselle des feuilles ;
  • pour préserver le sol de la sécheresse, paillez au pieds des plants de tomates, sur une bonne épaisseur. Le paillage avec une bâche de forçage permet de réchauffer plus vite la terre, alors que la paille ou les paillis organiques divers enrichiront aussi le sol grâce à la décomposition des matières organiques ;
  • conduisez les plants de tomates sur des tuteurs pour que la croissance s'effectue en hauteur afin d'optimiser l'espace cultivé. Sur les tuteurs en spirale, une attache suffit au départ. Sur les tuteurs droits, en bois ou autres, la tige principale doit être attachée au fil de sa croissance ;
  • arrosez régulièrement, toujours au pied des plants et sans éclabousser le feuillage ;
  • dès que les plants ont atteint 1 m de haut, supprimez les feuilles du bas pour que le feuillage ne touche pas le sol ;
  • épandez un purin d'ortie et de prêles de façon préventive au sol en début de culture : vos plants seront ainsi mieux protégés contre les maladies ;
  • plantez des œillets d'Inde entre les plants pour éloigner les parasites du sol qui s'attaquent aux racines des tomates. Quelques touffes de basilic auront aussi une action insectifuge contre les parasites aériens.
  • aérez tous les jours la serre en ouvrant largement quand il fait beau, en particulier pendant les mois les plus chauds ;
  • récoltez au fur et à mesure quand les fruits sont mûrs.

Aussi dans la rubrique :

Mise en culture

Sommaire

Comment réaliser des semis ?

Potager semis

Réussir la plantation

Planter un potager
Voir 2 articles de plus

Divers

Voir 2 articles de plus

Ces pros peuvent vous aider