Arrosage du potager

Écrit par les experts Ooreka

Les bonnes récoltes passent par une meilleure optimisation de l'arrosage.

Lors de l'aménagement de votre potager, vous devrez peut-être prévoir quelques travaux nécessitant le passage de conduites d'eau pour l'arrosage de vos légumes.

Arrosage du potager

Arrosage du potager : pourquoi arroser ?

L'eau est indispensable à la croissance de la plante. Pour ce faire, le potager doit disposer d'une quantité suffisante d'eau grâce à des arrosages judicieux.

De plus, l'arrosage dépendra aussi de la nature du sol et de la terre (sol sableux, argileux, voire humifère).

Quand effectuer l'arrosage ?

Vous arroserez vos légumes du potager différemment selon les saisons, c'est-à-dire :

  • En automne et au printemps, l'arrosage s'effectue de préférence dans la matinée :
    • cela permet au sol de se ressuyer durant la journée,
    • l'eau stagnant en surface ne collabore pas à l'abaissement des températures au niveau des plants pendant la nuit.
  • En été :
    • L'arrosage se réalise en soirée pour éviter l'évaporation de l'eau durant la journée.
    • On n'arrose jamais en plein soleil, cela grillerait les feuilles tendres.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Quel type d'arrosage choisir ?

Afin d'acheminer pour chaque plant, l'eau qui lui est nécessaire, il existe différents types d'arrosage, à savoir :

  • l'arrosage en surface,
  • l'arrosage enterré,
  • la micro-irrigation ou irrigation goutte à goutte,
  • le récupérateur d'eau pluviale

L'arrosage en surface

Vous ne souhaitez pas faire appel à l'arrosage enterré, car vous préférez arroser vous-même chaque plante pour contrôler la quantité d'eau qui est nécessaire à sa croissance.

  • Pour ce faire, vous utiliserez un tuyau d'arrosage que vous équiperez d'une lance ou d'un pistolet.
  • Vous disposerez d'un dévidoir pour faciliter le rangement du tuyau et le déplacer sans problème.

Pour des grandes surfaces de potager, vous pourrez arroser aussi au moyen de mobiles, comme :

  • Les tourniquets qui sont équipés de bras tournants à l'extrémité desquels l'eau est éjectée en direction inverse au moyen de jets réglables :
    • Ce système a l'avantage de fonctionner avec une pression très réduite.
    • L'inconvénient, est que celui-ci arrose toutes les surfaces se trouvant sur son passage comme les allées, les terrasses.
  • L'arroseur oscillant : c'est une rampe percée d'orifices par lesquels l'eau s'échappe. Celle-ci est animée par un mouvement de balancement alternatif :
    • La pulvérisation de l'eau est moins fine qu'avec le tourniquet.
    • Les arroseurs oscillants sont plus souvent destinés à l'arrosage des pelouses.
  • Les canons d'arrosage : c'est un jet tournant unique :
    • La portée en eau est importante, il concerne plus particulièrement les grandes surfaces de jardin.
    • Inconvénient : ce système est gourmand en énergie.

L'arrosage enterré

Le principe de l'arrosage enterré est de faire circuler à 20 cm de profondeur, plusieurs tuyaux auxquels seront fixés des arroseurs.

Au début de l'arrosage, les arroseurs sortent de terre et rentrent dans le sol dès la fin de l'arrosage. Avantage : cela permet un arrosage économique et de qualité.

Pour l'arrosage enterré, vous pouvez installer des programmateurs qui contrôlent la durée d'aspersion.

La micro-irrigation ou arrosage goutte-à-goutte

Pour ce type d'arrosage, les tuyaux sont enterrés ou en surface. L'arrosage goutte à goutte est respectueux de l'environnement, car :

  • l'arrosage est constant et sous faible pression, ce qui permet d'économiser énormément d'eau, car l'eau s'égoutte lentement vers les racines.
  • Ce système est idéal pour le potager, car des dispositifs de micro-vaporisation, comme des jets de brouillard, sont mieux adaptés pour les jeunes plants.
  • Il est possible de récupérer les eaux de pluie avec ce système de micro-irrigation.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Le récupérateur d'eau pluviale

C'est une solution idéale et économique qui préserve notre environnement, car l'eau n'est pas traitée et de plus elle est riche en oligoéléments. Elle convient donc parfaitement à l'arrosage du potager.

La capacité du récupérateur d'eau varie 200 à 1 500 l environ. Ils sont simples à installer.

Vous le choisirez en fonction de la superficie du potager :

  • pour un potager de moins de 50 m², prévoir un ou des récupérateurs de 150 à 500 l,
  • pour un potager de plus de 100 m², prévoir un ou des récupérateurs de 500 à 1 500 l.

Pour arroser, vous pouvez faire appel à :

  • un arrosoir,
  • un tuyau d'arrosage ou,
  • une pompe immergée pour accélérer le tirage.

Il existe aussi des récupérateurs d'eau de pluie à enterrer qui sont de très grandes capacités.

Arrosage du potager : comment économiser l'eau ?

Vous pouvez économiser l'eau grâce au paillage qui permet de conserver une humidité régulière.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
A.
anik ...

passionnée de jardinage

Expert

christian lawatsch

spécialiste en arrosage automatique urbain | hydro konzept sas

Expert

jL
jean-claude leblanc

installation,dépannage,toutchauffage,vmc,isolation | de châteauvillain jc leblanc s.a.s. energie@

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.