Cultiver des légumes selon la nature du sol

Sommaire

Cultiver des légumes selon la nature du sol

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Tous les légumes se plaisent dans un sol humifère (riche en humus). En revanche, tous ne trouvent pas leur compte dans un sol argileux, sableux ou calcaire.

Cette fiche pratique vous explique comment cultiver des légumes adaptés au sol de votre potager et comment amender progressivement ce dernier pour diversifier les légumes que vous pourrez y cultiver.

Zoom sur le sol de votre potager

Le sol est composé de quatre principaux éléments : l’humus, l’argile, le sable et le calcaire. Selon sa richesse particulière en l’un de ces éléments, un sol peut-être humifère, argileux, sableux ou calcaire.

Or n’importe quel légume ne pousse pas dans n’importe quel sol.

Pour créer votre potager, il est conseillé :

  • De commencer par y cultiver uniquement des légumes adaptés à votre sol.
  • Puis, progressivement, d’amender le sol de manière adaptée à sa nature. Ayant partiellement corrigé les inconvénients liés à votre sol, vous pourrez alors élargir progressivement la gamme des légumes cultivables.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Cas 1 : cultivez des légumes en sol humifère

Légumes convenant au sol humifère

Tous les légumes se plaisent en sol humifère :

  • légumes feuilles : salades, choux, épinards ;
  • légumes racines : carottes, pomme de terre, radis, betteraves ;
  • légumes fruits : aubergines, courgettes, courges, tomates, poivrons.

Travail, entretien et amendement du sol humifère

Un sol humifère se travaille facilement et n’a pas besoin d’amendements. Vous y apporterez régulièrement une quantité normale d’engrais adapté aux légumes cultivés.

Cas 2 : cultivez des légumes en sol argileux

Légumes convenant au sol argileux

Un sol argileux retient bien l’eau et les éléments fertilisants. Par contre, trop asphyxiant, il ne convient pas aux légumes racines.

Dans un premier temps, faites-y pousser : artichaut, aubergine, cardon, chicorée, chou, chou-fleur, épinard, haricot, mâche, oseille, poireau, pois, poivron, rhubarbe, tomate.

Travail du sol argileux

Un sol argileux est lourd et compact, difficile à travailler.

  • Ne le travaillez ni en période humide (il serait trop collant), ni en période sèche (il serait trop dur).
  • Bêchez-le grossièrement à la fourche bêche en automne et laissez-le en grosses mottes qui se fractureront d’elles-mêmes sous l’effet du gel et du dégel, améliorant ainsi la structure du sol.
  • En été, binez fréquemment votre potager à l'aide d'une binette, afin de casser la croûte qui se forme en sol argileux et de mieux laisser pénétrer l’eau.

Adaptez l'arrosage des légumes en sol argileux

Dans un sol argileux, arrosez peu souvent mais abondamment, de préférence en deux fois en attendant que la terre ait bien absorbé l’eau du premier arrosage.

Si vous voulez vous simplifier la tâche et utiliser un arrosage automatique, utilisez des tuyaux micro-poreux ou des goutteurs.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Amendements et engrais pour sol argileux

  • Allégez votre sol argileux par des apports réguliers de sable et éventuellement par des apports épisodiques de chaux (1 à 2 poignées par m2 tous les 3-4 ans).
  • Paillez votre sol en utilisant de préférence du compost ou du fumier de bovins, qui s’incorporeront peu à peu au sol et amélioreront sa structure.
  • Apportez régulièrement une quantité normale d’engrais adaptés aux légumes cultivés.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Cas 3 : cultivez des légumes en sol sableux

Légumes convenant au sol sableux

Dans un sol sableux, vous cultiverez facilement tous les légumes racines (betterave, carotte, fenouil, pomme de terre, navet, radis, salsifis…) ainsi que l’artichaut, l’asperge, le haricot (vert et grain), la salade, l’oignon et l’ail, et aussi la fraise.

Travail du sol sableux

Une terre sableuse est légère et facile à travailler. Contentez-vous d’un bêchage minimal.

Par contre, lorsque la terre est limoneuse, elle peut devenir « battante », formant une croûte superficielle imperméable à l’eau : dans ce cas, binez-la régulièrement.

Adaptez l'arrosage des légumes en sol sableux

Un sol sableux est très drainant et laisse rapidement filer l’eau (et les substances nutritives) : arrosez en petites quantités, mais fréquemment, de préférence le soir.

Si vous voulez vous simplifier l’arrosage et utiliser un arrosage automatique, optez de préférence pour des micro-asperseurs.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Amendements et engrais pour sol sableux

  • Pour donner du corps à un sol sableux, amendez-le avec du compost ou du fumier de bovins que vous enfouirez dans la terre en automne. Vous pouvez également utiliser ces matériaux pour pailler le sol, auquel ils s'incorporeront progressivement.
  • Le sol sableux laisse fuir les éléments nutritifs en même temps que l’eau. Vous devrez donc apporter régulièrement, au fur et à mesure du développement de vos légumes :
    • des engrais azotés : corne broyée, sang séché, guano, purin d'ortie… ;
    • ainsi qu'une variété d'autres engrais organiques : poudre d'os, poudre de poisson, purin de consoude…
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Cas 4 : cultivez des légumes en sol calcaire

Légumes convenant au sol calcaire

Tous les crucifères (chou, chou-fleur, chou de Bruxelles…) acceptent sans broncher les sols calcaires. Avec un peu d’amendement, vous y réussirez aussi : aubergine, betterave, carotte, céleri, fève, haricot vert, laitue, petit pois, pomme de terre, radis, tomate et topinambour.

Travail du sol calcaire

Le sol calcaire est souvent dur et caillouteux. Il est inutile d’essayer de le travailler lorsqu’il est sec, profitez de l’automne pour le bêcher. Des binages fréquents le rendront également plus facile à cultiver.

Amendements et engrais pour sol calcaire

  • Amendez votre potager calcaire avec des matières organiques, si possible acides, comme la tourbe blonde. Le fumier de bovins et le compost d’excellente qualité conviennent également. Tous ces matériaux peuvent être incorporés par bêchage ou simplement utilisés en guise de paillage.
  • Si le sol de votre potager est très acide (pH 4 à 5), apportez régulièrement de la chaux en automne.
  • Par ailleurs, apportez régulièrement une quantité normale, voire un peu supérieure à la normale, d’engrais adaptés aux légumes cultivés.
Binette

Binette

Environ 20 €

Chaux

Chaux

5 € les 15 kg

Compost

Compost

Environ 8 € le sac de 50 litres ou maison

Fourche bêche

Fourche bêche

À partir de 10 €

Sable

Sable

Environ 6 €/kg

Tourbe

Tourbe

5 € les 6 L environ

Tuyau capillaire

Tuyau capillaire

À partir de 5 € (selon la longueur)

Aussi dans la rubrique :

Mise en culture

Sommaire

Comment réaliser des semis ?

Potager semis

Réussir la plantation

Planter un potager
Voir 2 articles de plus

Divers

Voir 2 articles de plus